La thérapie de couple

anagramme BDLà où tout glissait auparavant, on accroche, on trébuche. Reproches, agacements, frustrations, … la crise (ponctuelle) ou le conflit (récurrent) accapare souvent l’énergie de façon indue.

En consultation, le couple évoque fréquemment un problème de communication, mais celle-ci n’a pas de vie propre, elle ne fait que refléter les (dys)fonctionnements; elle est révélatrice des dynamiques souterraines qui se heurtent comme dans le mécanisme de la tectonique des plaques, donnant lieu à quelques explosions et coulées de lave intempestives.

Le couple est un véritable laboratoire : mettons ensemble les ingrédients qui nous constituent, mélangeons et voyons ce que ça donne !

« Si on s’aime, ça doit marcher, non ? » … le mot Amour n’est pas toujours synonyme de bon fonctionnement. L’« amour » est un merveilleux concept qui laisse place à un éventail d’interprétations, projections, et fantasmes en tout genre. Mais si certaines divergences se manifestent, quelque chose lie les partenaires, cimente la relation ; en effet, le choix du conjoint n’est pas fortuit. On parlera de « collusions », le couple est le recueil même des coalitions inconscientes.

L’objet de la thérapie est d’apporter l’éclairage nécessaire afin d’amener le couple au changement ou à la prise de décisions qui lui correspondent. Il s’agit -ici aussi- de dégripper les rouages et de modifier les dynamiques.

Publicités