Choisir son thérapeute

tête funambuleComment choisir ?

Dans le dédale des propositions thérapeutiques, comment savoir si l’on va franchir la bonne porte ? Au-delà des titres   et compétences annoncées, il s’agit d’une rencontre de personne à personne. La meilleure description ne dit encore rien du « psy » chez lequel on dépose une parcelle de sa vie.

Valeurs, expérience de vie, regard sur le monde et bien d’autres éléments indicibles (voire même la couleur des murs) font que cela « colle » ou « ne colle pas ». La première séance est souvent révélatrice, l’intuition parle.

Le « psy » doit permettre un confort relationnel, on doit se sentir en sécurité, oser se déposer. Il peut également répondre aux interrogations à propos de ses interventions et du processus thérapeutique.

Afin d’établir le contact, de définir la demande et de préciser le cadre de travail, je propose une première séance à prix réduit.