Distinction professionnelle

tête piscineQue cache-t-on derrière le mot « psy » utilisé communément ?

Les titres, diplômes, compétences et orientations foisonnent sur les cartes de visite …  une soupe de mots qui pourrait devenir cause d’indigestion chez le néophyte.

Entre les professions dont les compétences traitent le psychisme, voici une tentative de distinction.

Le Psychologue : il s’agit d’une profession protégée ; les études portent sur la compréhension du psychisme humain en général. La psychologie se décline en diverses applications ; recevoir en entretiens cliniques est l’une des possibilités.

L’activité du Conseiller Conjugal et Familial (profession protégée) traite la question relationnelle, affective et sexuelle. Ceux qui reçoivent en entretien (individuel, couple, famille) peuvent être considérés comme les cliniciens du lien.

Notons au passage que le titre est trompeur : le CCF ne se situe pas dans la sphère du « conseil » ou du  prêt-à-porter, il taille du « sur mesure », à l’instar du psychologue ou psychothérapeute.

Ne confondons pas le rôle du CCF avec celui du Médiateur, dont la finalité consiste à favoriser la communication pour une meilleure conciliation en cas de séparation du couple. La fonction première est juridique et contribue à désengorger les tribunaux.

Le Psychothérapeute reçoit en entretien clinique dans l’idée d’atténuer ou mettre fin à une souffrance psychique, de comprendre un symptôme ou un fonctionnement, d’aider à l’élaboration d’un travail sur soi.

              En Belgique, le terme « psychothérapeute » connait actuellement de forts remaniements :   la nouvelle loi prévoit une redéfinition drastique de l’exercice en rapprochant celui-ci de la logique médicale. Les exigences de la loi frappent de plein fouet l’activité de beaucoup de professionnels aguerris.

Psychologues, conseillers conjugaux et psychothérapeutes abordent le psychisme suivant différents angles : orientations humanistes, systémiques, psychanalytiques, cognito-comportementales, … chacun compose selon ses affinités.

Le Psychanalyste est le fervent défenseur de la psychanalyse dans sa pratique clinique. Pas de diplôme pour l’obtention du titre mais une reconnaissance des confrères qui avalisent la pratique clinique.

Publicités